fbpx

«L’élégance c’est quand l’intérieur est aussi beau que l’extérieur».
Coco Chanel 

Décrit comme le cœur d’une montre, c’est le mouvement qui anime les aiguilles sur le cadran.

Qu’est-ce qu’un mouvement horloger ?

Il existe deux grandes catégories de mouvements horlogers : les mouvements mécaniques et les mouvements électroniques dits “à quartz”.

Les mouvements mécaniques se divisent en deux familles distinctes. Les mécanismes à remontage manuel et ceux à remontage automatique. Dans les deux cas ils sont équipés d’un barillet relié à un ressort spiralé. L’énergie emmagasinée lors du remontage de la montre, va permettre la compression du ressort par le barillet. Cette énergie stockée sera progressivement libérée afin de permettre le fonctionnement de la montre. Dans le cas du mécanisme manuel il suffira de tourner la couronne afin de comprimer le ressort. La montre disposera alors d’une autonomie pouvant varier de 12 heures à plusieurs jours selon les modèles, la moyenne se situant autour de 40 heures.

Néanmoins dans un mécanisme automatique, une masse oscillante qui tourne autour de son axe se rajoutera au barillet et au ressort. C’est elle qui va permettre la compression du ressort grâce aux mouvements du poignet.

Les mouvements quartz sont pour leur part moins charismatiques que leurs prédécesseurs mais bien plus précis. Ils sont constitués d’un circuit imprimé alimenté par une pile électrique qui permettra la vibration d’un oscillateur à quartz.

La durée de vie d’une pile est généralement de plusieurs années sans nécessité de révision si ce n’est un contrôle d’étanchéité.

Actuellement, la Suisse est toujours la première puissance mondiale de l’horlogerie avec des manufactures telles que ETA, Ronda, Soprod, ou encore Vaucher.
Depuis quelques années, le Japon a fait son entrée dans l’industrie horlogère (moyen de gamme) avec des marques comme Seiko ou encore Citizen équipées des mouvements Hattori et Miyota.
L’avantage économique est clairement affiché par les tarifs pratiqués par ces fabricants (au moins 80% moins chers que les mouvements Swiss-Made).
Cependant le manque cruel de fiabilité et de précision jouent en leur défaveur.

La sélection de Luthes

Partagé entre deux grandes maisons, le choix du mouvement mécanique a été l’une des décisions les plus dures. D’un côté le pionnier et incontournable 2824-2 de chez ETA, et de l’autre le sublime et prestigieux M100 de chez Soprod.

Le mouvement 2824-2 est doté de 25 rubis et possède une réserve de marche de 38 heures. Il a fait ses preuves auprès des plus grandes maisons horlogères depuis des dizaines d’années et est réputé pour être aujourd’hui, parmi les plus fiables et précis du marché. C’est d’ailleurs ce mouvement que nous choisirons en Juillet 2017 pour équiper nos tous premiers prototypes.

mouvement-soprod-m100

Après de nombreux essais, notre choix s’est finalement porté vers la manufacture helvétique, Soprod.

Le mouvement M100 arbore également 25 rubis et possède une réserve de marche de cette fois-ci de 42 heures. Ses atouts face à son homologue sont sans aucun doute ses finitions soignées (côtes de Genève, perlage, vis bleues possibles,..) ainsi que son épaisseur (3,6mm contre 4,6mm pour le 2824-2).

Cousin du ETA 2892-A2, le M100 est tout aussi précis et a su prouver sa fiabilité et sa précision.
La fiabilité était pour nous le critère principal de décision puisque nous souhaitions un mouvement robuste dans le but de créer une montre qui puisse traverser le temps. Toutes nos montres seront ainsi accompagnées d’une garantie à vie afin de certifier notre engagement sur cette fiabilité.

L’esthétisme du mouvement a été notre second critère principal puisque nous avons fait le choix de rendre tous nos modèles mécaniques automatiques visibles, à travers un verre saphir.

Le mouvement sera seulement visible à l’arrière pour les modèles automatiques mais des deux côtés grâce à un cadran ouvert au centre pour les modèles squelettes (photo ci-dessous).

A propos du quartz ?

Pour proposer une montre sur-mesure encore plus accessible, nous avons fait le choix d’ajouter au catalogue le mouvement quartz.

Certains de la qualité suisse, nous nous sommes instinctivement tourné vers les leaders du domaine. Ronda a pour nous été sans hésitation le meilleur choix possible pour le mouvement quartz. C’est avec son calibre PowerTech 515, que la marque nous a séduite.

Certifications de nos mouvements

Tous nos mouvements sont certifiés Swiss-Made. Un label qui certifie l’origine suisse d’un produit. En plus d’être Swiss-Made, nos mouvements Ronda et Soprod sont certifié Swissness.
Cette nouvelle législation parue depuis peu dicte des règles très strictes et claires pour lutter contre l’usage abusif des labels « marque suisse ou Swiss-Made». En effet, ils sont encore malheureusement bien trop peu respectés.
Nos mouvements sont donc garantis d’être produits et fabriqués 100% en Suisse avec au minimum plus de 60% du produit provenant du pays même.

Un mouvement français signé Luthes?

Malheureusement disparu au fil du temps, le mouvement français n’existe actuellement plus en France. Même si certaines maisons françaises tentent de le faire renaitre, il n’en demeure pas moins beaucoup de contraintes liées à un mouvement méconnu de tous les horlogers (réparations possibles uniquement chez la marque qui le produit, défauts de jeunesse, manque de recul,..).
Présente dans notre coeur, l’idée de développer un mouvement 100% français et conçu sur une base connue de tous les horlogers à travers le monde, a toujours été dans un coin de notre tête. Actuellement en recherche et développement c’est avec beaucoup d’impatience que nous nous employons à la conception du mécanisme. Malheureusement, il est primordial de tester sa robustesse ainsi que sa précision pendant de longs mois avant de pouvoir le proposer au grand public. Nous aurons donc besoin de temps avant de vous en dire d’avantage.

Revenir à l'accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *